Quels leviers de développement pour les associations sportives ?

logo-cnar-cnosf-pt-rvbDans un contexte de professionnalisation progressive et récente des associations sportives, mais aussi de complexification de leur environnement financier, juridique et concurrentiel, il n’est pas toujours évident pour les structures sportives d’identifier les leviers à activer en priorité pour se développer.

Le Centre de Ressources DLA Sport a réalisé l’étude ci-dessous dans le but de fournir des clés de compréhension et des points de repère sur les leviers de développement potentiels des associations sportives.

Au travers de cette étude, les associations sportives peuvent prendre conscience aujourd’hui qu’elles font pleinement partie du champ de l’économie sociale et solidaire (ESS), de par : la liberté liberté d’adhésion, la gouvernance démocratique, l’accueil de tous les publics (âges, sexes, classe sociale…), l’ancrage local, ou encore utilité sociale des projets menés (vecteur de cohésion sociale).
Ainsi, de nouveaux horizons s’ouvrent aux associations sportives. Elles doivent, sans retenue, prendre part aux différents réseaux qui maillent le territoire (Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire, Mouvement associatif régional, etc.)
01 puceCette étude (ICI) basée sur les retours d’expérience d’associations sportives a pour objectif de fournir des clés de compréhension sur les leviers de développement dans les associations sportives.

Booster son association grâce aux outils numériques

77 pages pour mieux utiliser les outils numériques dans la vie de votre association.

C’est ce que propose Animafac qui fait le constat suivant : « Le numérique est aujourd’hui de plus en plus exploité par les associations et ce dans les différents aspects du projet associatif. Pourtant, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi la myriade d’outils disponibles. »

Ce guide ( ICI) s’articule autour de quatre objectifs :

01 puceTravailler à plusieurs,
01 puceCommuniquer entre bénévoles,
01 puceStructurer ses projets,
01 puceAméliorer sa communication sur le web.

Partenariat associations – entreprises

En moins de LeRameaudix ans, les alliances entre associations et entreprises se sont transformées.
Face aux priorités qu’ils identifient sur leur territoire, 69% des Français considèrent que les alliances sont source d’innovation pour mieux répondre aux fragilités économiques, sociales, environnementales et sociétales .
Les organisations s’inscrivent dans cette mouvance. 38% des associations (53% des associations employeuses) et 37% des entreprises d’au moins 10 salariés développent des partenariats (soit respectivement 7 points et 9 points de plus en 5 ans).
En 2015, c’est 1,2 million de partenariats en France. Plus de la moitié sont mis en place au sein d’entreprises d’au moins dix salariés au travers d’une diversité de modes d’actions :
mécénat (67%), pratiques responsables (29%), coopération économique (25%) et innovation sociétale (26%)
Ces alliances sont basées sur des relations équilibrées, durables, à forte utilité sociétale, et offrent un modèle économique pérenne.

Mais qui est l’employeur? : « De l’emploi à l’employeur »

JA

Dans un contexte très favorable au développement de nouvelles figures de tiers employeurs, la revue bimensuelle Juris Association (ICI) a réalisé un numéro de 32 pages destiné à ce sujet dans lequel sont envisagés de manière dynamique et concrète, notamment :

– les groupements d’employeurs
– les associations intermédiaires
– le portage
– les risques de requalification des auto-entrepreneur
– la délégation de pouvoir de Président à Directeur dans une association

source : http://leblogdesgroupementsdemployeurs.blogspot.fr/

Télé-déclaration de la carte professionnelle d’éducateur sportif

EAPSObligation de déclaration des éducateurs, animateurs, entraineurs, enseignants, coachs sportifs (…) exerçant contre rémunération

Le code du sport (article R 212-85) dispose que la déclaration d’éducateur sportif exerçant contre rémunération doit être effectuée auprès du préfet de département où l’intéressé a sa principale activité (direction départementale de la jeunesse et des sports).

Cette déclaration permet la délivrance d’une carte professionnelle d’éducateur sportif, valable 5 ans, portant mention du diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification (BEES, BPJEPS, STAPS, CQP..) et des conditions d’exercice afférentes à chaque certification. Pour toute personne en formation, une attestation de stagiaire sera délivrée en application de l’article R 212-87.

La démarche doit être réalisée par l’éducateur sportif qui peut s’exposer à des sanctions :

01 puceSanctions administratives (interdiction d’exercer temporaire ou définitive)
01 puceSanctions pénales (un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende pour le défaut de déclaration, le défaut de qualification…)

Vous avez la possibilité de faire les démarches de déclaration des éducateurs sportifs en ligne : https://eaps.sports.gouv.fr/

 

Guide de la subvention

Guide-subventionGuide d’usage de la subvention destiné aux élus et décideurs locaux, à leurs collaborateurs ainsi qu’aux acteurs associatifs.

Le Premier ministre a adressé, le 29 septembre 2015, à l’ensemble des préfets une circulaire relative aux nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations. Cette circulaire détaille notamment le cadre juridique régissant les subventions versées par les pouvoirs publics aux associations.
Ce guide vient compléter et préciser les éléments de la circulaire.
La subvention n’est pas seulement une modalité d’attribution de financement : elle est une composante essentielle du soutien à la vie associative dans les territoires.
Tout en respectant le principe de libre administration, elle place les associations dans une dynamique partenariale, en fait des acteurs de la co-construction des politiques publiques, et favorise, de ce fait, l’engagement citoyen et bénévole.
Guide VAE Consulter le guide ICI

Contrat d’apprentissage & CNDS

1d50dc4ceedcf4ab8cafc2edb886fa92Vous embauchez un salarié en contrat d’apprentissage sur une formation aux métiers du sport (BPJEPS…)

Cette aide spécifique du CNDS permettra de prendre en charge les éléments de rémunération ainsi que, le cas échéant, les frais d’équipement, de déplacement et de formation de l’apprenti.

Il s’agit d’une aide à l’employeur d’apprenti(s) d’un montant forfaitaire de 2 500 €/ an par apprenti. Elle est versée pendant 2 ans aux associations sportives agréées.
Cette aide à l’employeur fait l’objet d’une étude préalable et n’est pas de droit.

Pour effectuer une demande, vous devez compléter la « fiche intention CNDS apprentissage 2016 » téléchargeable sur ce site de la Direction Régionale Jeunesse Sport & Cohésion Sociale (DRJSCS), http://auvergne-rhone-alpes.drdjscs.gouv.fr/spip.php?article1213.

Vous devez renvoyer le dossier AVANT LE 27 mai 2016, A l’attention de la DRJSCS – service MSA – secrétariat apprentissage – Stéphanie Lemoine 245, rue Garibaldi , 69422 Lyon Cedex 3

01 puceContact : stephanie.lemoine@drjscs.gouv.fr ou patrick.nolin@loire.gouv.fr

Guide VAE Consulter une présentation du dispositif ICI et télécharger la fiche d’intention ICI

01 puce Trouver une formation BPJEPS en apprentissage en Rhône Alpes ICI

afms-l-etrat-formation-aux-métiers-du-sportConsulter le site de l’AFMS à l’Etrat, antenne du CFA des métiers du sport de Rhône-Alpes pour la Loire ICI

Aide à l’embauche d’un salarié

Les embauches réalisées par les associations (et les PME) du 18 janvier au 31 décembre 2016 bénéficient durant les 2 premières années du contrat de travail, d’une prime trimestrielle de 500 € soit 4000 € au total.

Cette prime est versée pour les salaires allant jusqu’à 1.3 SMIC sur la base d’un temps plein.

Conditions
01 pucemoins de 250 salariés
01 puceEmbaucher en CDI ou CDD de plus de 6 mois

01 puceConsulter la documentation ICI

Accompagner le développement de l’emploi sportif