Le fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) a pour objet de contribuer au développement des associations par l’attribution de subventions :

  • au titre notamment du fonctionnement global de l’activité associative
  • ou de la mise en œuvre de nouveaux projets ou activités (FDVA 2).

Ce financement s’adresse pour l’essentiel aux petites et moyennes associations. Tous les secteurs d’activités y sont éligibles, y compris le domaine du sport. Ce fonds est géré au niveau départemental par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la LOIRE.

L’ appel à projet est ouvert du 17 janvier au 08 mars 2020 inclus, dernier délai.

Quelle démarche suivre ?

  • La saisie de la demande de subvention est à effectuer directement sur le « Compte asso », via cette adresse internet.
  • Le code à saisir est : 427 pour la subvention FDVA 2 – Financement global ou Nouveaux projets d’activités.
  • Retrouvez dans cette note les documents nécessaires à l’appel à projets FDVA 2 : aap 42 fdva 2 2020

Source ©



1-
Demandes au titre du financement global de l’activité de l’association :

Celles-ci doivent concourir au financement global de l’association et non à une partie seulement de ses projets et être en adéquation avec le projet associatif (exemple : communication, paiement d’un loyer, achat de petites fournitures). Toute demande doit être étayée et justifier un besoin particulier de financement.

Seront soutenues prioritairement les associations non-employeuses ou faiblement employeuses (2 salariés en équivalent temps plein au plus), et  :

  • les associations dont l’action concourt au dynamisme ou à la consolidation de la vie associative locale, à la création de richesses sociales ou économiques durables, à l’impact notable pour le territoire, notamment ceux ruraux, moins peuplés, ou plus enclavés géographiquement ;
  • les associations qui démontrent une capacité à mobiliser et rassembler une participation citoyenne significative par rapport au territoire, notamment celle de bénévoles réguliers ;
  • les associations présentant des projets apportant une évolution novatrice de leur gouvernance ;
  • les associations dont les projets ne sont pas soutenus dans le cadre d’une autre politique ou dispositif dédié.

2- Demandes au titre de la mise en œuvre de nouveaux projets ou activités :

Critères généraux d’appréciation des demandes :

  • le caractère innovant de ces projets, en cohérence avec l’objet associatif ;
  • la qualité du projet ;
  • les indicateurs d’évaluation (quantitatifs et qualitatifs) ;
  • la qualité de la demande au regard des moyens et ressources de l’association

Seront soutenus prioritairement les projets portant sur :

  • la création de services ou d’activités très peu présents au niveau local, répondant à un besoin non-satisfait ;
  • L’expérimentation de mutualisations et coopérations nouvelles entre associations ;
  • le développement d’une offre d’appui visant l’accompagnement des petites associations locales et de leurs bénévoles, exemples: création et mise à disposition d’outils, mise en place d’espaces de rencontres et d’information, maillage de lieux ressources sur le territoire, coopération inter-associative, etc.
  • L’apport, pour le territoire, d’une réponse originale en termes d’innovation sociale ou environnementale ;
  • La facilitation de la transition numérique dans le fonctionnement et le projet associatif.

Laisser un commentaire