La Convention Collective Nationale du Sport prévoit des salaires minimum correspondant au profil du poste occupé par un salarié. Il n’existe pas de salaire minimum en fonction d’un diplôme, le groupe de classification étant déterminé en fonction :

  • des missions du salarié
  • de son autonomie
  • de la technicité requise pour le poste
  • du niveau de responsabilité

Le salaire minimum conventionnel est donc déterminé au regard de ces critères qui permettent de déduire un groupe de classification.

En Janvier 2020, la branche professionnelle du sport a fixé une réévaluation des salaires minimum. Cette revalorisation prévoit d’une part

  • Une augmentation du SMC de 1,5 % (soit 1469,24 €)
  • une augmentation du coefficient multiplicateur pour les groupes 1, 2, 3 (et les sportifs professionnels salariés).

Ainsi, pour des salariés à temps plein :

  • pour le groupe 1, le salaire minimum conventionnel sera de 1557,39 euros mensuels.
  • pour le groupe 2, le  un salaire minimum conventionnel de 1601,47 euros mensuels.
  • pour le groupe 3, le  salaire minimum conventionnel de 1733,70 euros mensuels.

Cette revalorisation va aussi impacter le montant de la prime d’ancienneté, celle-ci étant calculée en fonction du salaire minium conventionnel du groupe 3.

Laisser un commentaire