Actualités associatives

#1jeune1solution : prolongation de l’aide à l’embauche pour les -26 ans

Prime à l’embauche, apprentissage, service civique, formation à des métiers d’avenir, parcours d’insertion… le plan #1jeune1solution, c’est une série de mesures pour accompagner massivement et efficacement les jeunes pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire de la COVID-19 et la crise économique qui en découle. Dans le cadre de ce plan, le gouvernement met en place, depuis le 1er août 2020, une aide d’un montant pouvant s’élever jusqu’à 4 000 euros pour les employeurs embauchant un jeune de moins de 26 ans.

L’aide vient d’être prolongée jusqu’au 31 mai 2021.

Quels employeurs peuvent en bénéficier et quel est son montant ? 

Toutes les entreprises et toutes les associations peuvent demander cette aide. Les conditions à remplir pour en bénéficier sont les suivantes :

  • Une embauche entre le 1er août 2020 et le 31 mai 2021
  • Un jeune de moins de 26 ans en CDI, en CDI intérimaire ou en CDD de 3 mois minimum
  • Une rémunération jusqu’à deux fois le montant horaire du SMIC
  • Si l’employeur rompt le contrat avant une période de 3 mois, il ne reçoit pas l’aide
  • L’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné depuis le 1er janvier 2020.

Une aide jusqu’à 4000€ par salarié. Ce montant est proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat. Son versement s’étale sur un an, par tranches trimestrielles.

À savoir ! 

  • L’aide n’est pas cumulable avec une autre aide de l’État liée à l’insertion, l’accès ou le retour à l’emploi (parcours emploi compétences, contrat initiative emploi, aide au poste, aide à l’alternance, emploi franc, etc.) au titre du salarié concerné.
  • En cas de placement du salarié en activité partielle (ou activité partielle de longue durée), l’aide n’est pas due pour les périodes concernées.
  • L’aide vise les embauches nouvelles : le renouvellement d’un contrat débuté avant le 1er août 2020 n’ouvre pas droit à l’aide.

Comment en faire la demande et bénéficier de l’aide ?

Les demandes d’aide se feront de manière dématérialisée et seront à adresser à l’Agence de services et de paiement (ASP) via la plateforme de téléservice SYLAé. L’employeur devra fournir la copie du contrat de travail, la copie de la pièce d’identité de son représentant et la copie de la pièce d’identité du jeune. L’employeur dispose d’un délai de 4 mois à compter de l’embauche du salarié pour faire sa demande.

L’aide est versée mensuellement, dès le premier mois et dès la réception de la déclaration sociale nominative (DSN) et contrôle de celle-ci par l’Agence de services et de paiement (ASP).

La déclaration sociale nominative (DSN) que fait l’employeur chaque mois pour chacun de ses salariés (y compris les apprentis puisqu’ils sont salariés de son entreprise) et qu’il adresse aux organismes de protection sociale (URSSAF, CPAM, etc.) est automatiquement transmise à l’Agence de service et de paiement (ASP).

Rappel : Loire profession sport peut vous accompagner pour cette démarche dans le cadre de notre service de gestion salariale (en savoir plus sur notre service)

Pour tout renseignement, l’employeur peut appeler le numéro gratuit d’assistance
de l’Agence de services et de paiement (ASP)
0 809 549 549

Laisser un commentaire